Les Permis et formations B AAC

Permis Automobile (B)

Le permis de conduire de la catégorie B permet la conduite de tous les véhicules de tourisme et des véhicules utilitaires dont le poids total en charge ne dépasse pas 3,5 tonnes. Pour s'inscrire au permis B, il faut être âgé de 17 ans minimum. Pour vous présenter à l'examen pratique, vous devez avoir 18 ans à la date de l'examen pratique et obtenu l'épreuve théorique (le code).

Conduite Accompagnée (AAC)

La conduite accompagnée (AAC) est la formation incontournable pour les jeunes dès 15 ans. Cette approche pédagogique permet d'acquérir une solide expérience de conduite avant d'obtenir le permis de conduire (permis B).
Dès le code réussi, la formation pratique ne peut pas être inférieure à 20 heures de cours de conduite en auto-école, ou 13 heures pour les véhicules équipés d'une boîte de vitesses automatique.
Ensuite, pendant une période de minimum un an et de maximum 3 ans, l'élève doit conduire au minimum 3000 kms avec un accompagnateur.

Conduite supervisée

La conduite supervisée permet au candidat de plus de 18 ans d’acquérir une expérience complémentaire de conduite et la confiance au volant pour le passage de l'épreuve pratique. Elle augmente les chances de réussite et permet d’apprendre à moindre coût. Cet entraînement à la conduite se déroule avec un accompagnateur. La conduite supervisée peut être mise en œuvre dès la conclusion du contrat, en fin de formation initiale ou après échec à l'épreuve de conduite. Le candidat doit avoir réussi le code et l'évaluation de fin de formation initiale (20h mini en école de conduite), participé à un rendez-vous préalable et obtenu l'accord préalable écrit de l'assureur. L‘accompagnateur doit être titulaire du permis de conduire depuis au moins cinq ans sans interruption.

POST PERMIS

A partir de 2019, une formation « post permis » permettra aux jeunes conducteurs de réduire d’un an l’attente pour obtenir leurs 12 points.

Cette formation « post permis » n’est pas obligatoire et doit être effectuée entre les 6e et 12e mois qui suivent l’obtention du permis. D’une durée de seulement une journée (7 heures), elle permettra à ses bénéficiaires de voir leur période probatoire réduite, sous réserve de n’avoir perdu aucun point à cause d’infractions. Et le jeu en vaut la chandelle puisque pour le détenteur d’un permis B traditionnel, la période probatoire se verra réduite de 3 à 2 ans et de 2 à 1 an et demi pour celui qui aura effectué la conduite accompagnée. Les 12 points sont ainsi plus vite récupérés.

Cette formation complémentaire s'adresse donc exclusivement aux titulaires d'un premier permis de conduire (A1, A2, B1 ou B) entre les 6e et 12e mois qui suivent son obtention, ni avant, ni après.